· 

ST JAMES, un coup de coeur à la française


En voilà un achat qui n'était pas prévu!...

 
"Vendre des marinières... Mais quelle idée???" Je les entends déjà nous dire...

Il faut dire que ce métier est plein de surprises...

 

Mais surtout... il suscite beaucoup de coups de cœur...

Et à l'origine d'un coup de cœur, il y a une histoire... On se laisser embarquer dans une aventure incroyable, on s' émerveille, on s' imagine à la place des protagonistes...

Et bien c'est tout à fait ce qu'il s'est passé avec La marque St James (surtout le prononcer à la française, attention, il n'y a pas de St "Jaymes" qui compte!)

 

Et voilà l'histoire qu'on m' a racontée...

St James, c'est tout d'abord un petit village normand, crée en 1160 par Guillaume le Conquérant, non loin du Mont St Michel. 

En 1850, Léon Legallais, entrepreneur visionnaire et accessoirement Maire de la Ville, souhaite allier savoir-faire local de filature, et laine abondante des troupeaux de moutons alentours. Il va donc filer et teindre cette laine pour la vendre en bobines, aux merceries de Bretagne et de Normandie, 

Ça, c'est pour planter le décor...

 

On accélère un peu la suite... Mais trois événements importants à retenir...

- 1858 : La marinière devient uniforme officiel de la Marine.

- 1889 : L' entreprise prend le nom de "filature St James"

- 1950-1960 : l'entreprise est rachetée et les nouveaux propriétaires abandonnent l'activité traditionnelle pour voir plus loin. Effectivement, au même moment, les congés payés sont instaurés. Les français découvrent le plaisir des vacances en bord de mer d’ où ils ramènent la célèbre marinière. La mode est lancée! L'entreprise se lance alors dans la fabrication de pulls et tricots dont le fameux "Vrai Chandail Marin Breton" tricoté en pure laine.

 

Depuis, l'entreprise a été une des premières maisons françaises à s' ouvrir à l'export. Puis, dans un contexte économique difficile, elle a été rachetée par ses employés et a maintenu tous ses emplois.

En 2013, elle reçoit le prestigieux label "Entreprise du Patrimoine Vivant".

 

Vous retrouverez en boutique une sélection non exhaustive de la marque pour hommes et femmes. et notamment la collection "L'atelier" qui reprend tous les modèles emblématiques de la filature, dont la marinière en toile de coton, BIEN CONNUE Des marins à l'époque...

 

Totalement conquises par ce savoir-faire, et par cette marque à l'éthique remarquable...

Écrire commentaire

Commentaires: 0